Les variantes et versions du Yams sont nombreuses. Elles se distinguent par des combinaisons, des grilles de jeu différentes ou encore par l’absence de feuille de score. Quelques versions inspirées de ce jeu présentent des écritures à la place des points sur les dés.

Des variantes aux grilles et combinaisons variées

Il existe différentes versions de grilles de Yams, mais aucune d’entre elles ne peut servir de référence. C’est pour cela que les joueurs doivent se concerter sur la manière de compter les points avant de commencer une partie.

D’autres combinaisons, telles que la double paire, la paire ou la rigole, avec 1 dé inversé et 4 dés identiques, sont présentes dans quelques variantes de ce jeu. Dans certains cas, la case « chance » peut être remplacée par deux cases « maximum » et « minimum ».

La version complexe du Yams

Quelques variantes admettent le cumul de yams excédentaires pour marquer plus de points. D’autres, comme le Yams complexe, présentent des grilles avec plusieurs colonnes, contrairement à la version basique avec seulement une colonne. Trois colonnes, dont le désordre, l’ordre descendant et l’ordre montant se retrouvent dans cette variante. Une colonne « sec », qui ne permet d’effectuer qu’un seul lancer, est parfois introduite par certains joueurs.

Cette version du jeu est qualifiée de complexe, car elle nécessite plus de réflexion que la version classique. Pour ne pas perdre des points et se retrouver bloqué, le joueur doit choisir intelligemment lesquels des dés il doit relancer. De cette manière, il évite de rayer des cases pouvant rapporter des points.

Le Yam Master, une version remise au goût du jour

Le Yam Master est une version remise au goût du jour du Yams basique. Nul besoin de noter les combinaisons avec cette version de l’éditeur bordelais Ferti. En effet, les participants doivent juste réaliser un maximum d’alignements de jetons avec leur couleur sur la grille pour gagner la partie.

Accessible dès l’âge de 7 ans, ce jeu se joue à deux pendant environ 1/4 d’heure, comparé à la version basique qui dure une demi-heure. Il se pratique avec 24 pions en bois dont 12 foncés et 12 clairs, un plateau en bois, 5 dés et un plateau en feutrine.

Le King of Tokyo et le Roll through the ages

Le King of Tokyo et le Roll through the ages sont deux jeux inspirés du Yams. Après avoir lancé les dés trois fois, les joueurs se livrent à des jeux d’affrontement. En effet, un dé comprend des faces permettant de marquer des points, frapper les adversaires ou se soigner. La quatrième face incite à assembler l’énergie indispensable pour acheter des cartes pouvoir. Favorisant les interactions entre les parties et les joueurs, cette version est adaptée aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

Les joueurs peuvent également lancer trois fois les dés avec le Roll throuh the ages. Leur but est de bâtir une civilisation. Pour cela, chaque dé présente quatre faces, dont une permettant l’acquisition de nourriture pour la population, une autre avec des catastrophes à éviter, une troisième avec des pièces et des ressources pour l’achat de technologies ou la construction de monuments. La dernière face favorise le recrutement de la population avec des dés supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *